Le Berlin juif

Hackescher Markt
Autour du Hackescher Markt

Berlin – Le quartier des granges: Aujourd’hui on parle beaucoup du quartier des granges comme un quartier branché avec ses nombreuses boutiques, galeries, bars et restaurants. Cependant, on y trouve aussi des traces importantes de la vie juive de la ville: l’endroit de la première synagogue qui fut accordé par le roi prussien aux juifs, juste à côté le mémorial créé par Ingeborg Huntzinger qui nous rappelle la protestation organisée par les femmes contre l’arrestation de leurs maris juifs au mois de mars 1943 – vérité et légende de la soi-disant „Fabrikaktion (action de fabrique)“. Tours 1 et 2

L’atelier des aveugles d’Otto Weidt: Tout le monde connaît l’histoire d’Oskar Schindler mais pas celle d’Otto Weidt qui comme un des Justes parmi les Nations employa entre 1940 et 1943 des juifs aveugles et sourds de Berlin dans son atelier de production de brosses et de balais. Nous y trouvons aujourd’hui un musée avec trois salles originales. Tours 1 et 2

Otto Weidt Otto Weidt

Stolpersteine Nous trébuchons souvent sur des pavés avec de brèves informations sur des personnes assassinées par les nazis – le projet des pierres d’achoppement de Gunter Demnig.

La rue de tolérance: La rue Grosse Hamburger avec le premier cimetière juif, le lycée juif et la maison de retraite comme lieu de rencontre pour préparer les déportations des juifs Berlinois.

Neue-Synagoge-300x225

La Nouvelle Synagogue: Centrum Judaicum aujourd’hui et autrefois – les salles d’exposition de la synagogue témoignent de son histoire émouvante et montre la vie juive par rapport à la vie à Berlin de nos jours. Combien de membres comprend l’actuelle communauté juive? Combien de juifs vivent maintenant en Allemagne? N’y aura-t-il bientôt plus que des juifs de l’ex-Union Soviétique dans les communautés juives d’Allemagne? Tours 1 et 2

Adass Isroel

La communauté orthodoxe Adass Israel: En 1869, la communauté juive fut divisée en une communauté orthodoxe et une communauté reformée. Non loin de l’ancienne synagogue de la communauté orthodoxe, nous trouvons l’hôpital qui devint plus tard l’orphelinat „AHAVA“ dont l’inoubliable Beate Berger fut la directrice. Tours 1 et 2

Synagoge Rykestrasse

L’est juif de Berlin: Dans le quartier de Prenzlauer Berg qui est aujourd’hui très tendance, nous trouvons la plus grande synagogue du pays. Elle fut restaurée entre 2004 et 2007 mais a toujours servi de synagogue. Dans son voisinage immédiat le deuxième cimetière fut inauguré en 1828: là sont enterrés entre autres Max Liebermann, Gerson von Bleichroeder, James Simon, Abraham Geiger et Giacomo Meyerbeer. La maison de retraite de la communauté juive a été transformée en un immeuble avec appartements. Tour 3

Le grand cimetière juif à Weissensee: Personnellement, j’aime beaucoup le cimetière à Weissensee car il représente un voyage magnifique dans le monde des juifs berlinois et allemands de 1880 jusqu’à nos jours. Environ 115000 personnes y sont enterrées. A eux tous, ils forment un microcosme qui raconte l’histoire universelle. Je voudrais vous en parler en choisissant quelques-unes des personnalités célèbres. Tour 3

JÅdisches Museum (5)La visite du Musée Juif: Le Musée Juif conçu par Daniel Libeskind est imposant, provoquant et intéressant. Obtenez un aperçu sur l’exposition et l’architecture (environ 2 heures) ou choisissez un autre sujet. 2000 ans d’histoire germano-juive offrent assez de matériel pour plusieurs visites guidées. Tour 2

Des mémoriaux: Il y en a beaucoup qui nous rappellent la privation des droits civiques, la persécution et l’extermination des Juif Berlinois. La plupart n’ont été créée qu’à partir des années 90 du 20e siècle. Que c’est-il passé et pourquoi pas avant? Le plus grand parmi eux est le Monument National dédié aux juifs assassinés en Europe et qui fut conçu par l’architecte américain Peter Eisenman. JÅdisches Berlin La bibliothèque vide situé sur la place de Bebel (Tour 4) et créée par Micha Ullman est sans doute un des mémoriaux les plus connus. Le monument rue Levetzowstrasse qui représente le lieu de rencontre pour des déportations est aussi impressionnant que le mémorial dans le quartier Bavarois où environ 80 plaques illustrent la persécution des juifs. En observant la voie 17 de la gare Grunewald, nous nous posons automatiquement la question de la responsabilité des chemins de fer allemands et de ses employés pour organiser les déportations de Berlin. Très proche d’ici se trouve la maison de la conférence de Wannsee ou plutôt l’endroit d’un déjeuner de travail organisé pour des secrétaires d’état et des représentants de l’appareil nazi.* (Tour 3) En mai 2010, le centre d’information „Topographie de la terreur“ fut inauguré et essaie d’expliquer le fonctionnement du système nazi vu du côté des auteurs. Tour 2

*La visite de la Villa de Wannsee doit être individuelle car personne ne peut donner d’explications, mais nous pouvons discuter sur la conférence après ou avant votre visite.

Le site commémoratif de l’ex camp de concentration de Sachsenhausen: Le camp de concentration de Sachsenhausen n’est certainement pas aussi connu que les grands camps d’extermination à Auschwitz, Lublin (Majdannek), Bełżec, Sobibór ou Treblinka, mais il joua un rôle important en tant que centrale des camps de concentration. Pour la visite il faut environ 5 heures. Tour 5